Teinture TARRAGO

Aller en bas

Teinture TARRAGO

Message  cetrio le Ven 4 Nov 2016 - 4:43

J'avais vu depuis quelques temps l'existence de ce produit destiné à changer la teinte des chaussures foncées vers plus clair et ai souhaité le tester afin de voir si l'on aurait enfin trouvé la solution idéale pour changer la teinte des souliers noirs si difficiles à décaper.

Ci-après un compte rendu de mes essais.


Bilan : pour des beaux souliers, c'est non !
Pour des baskets, ça peut être bien pour une teinte unie sans nuances type "patine".

Dans l'emballage :
- un flacon de produit nettoyant pour préparer la chaussure à l'application de la teinture, à appliquer avec un grattoir type côté vert d'éponge scotch brite TM non fourni ;
- un flacon de teinture ;
- un petit pinceau de merde, que, franchement, à part touiller la teinture pour bien la mélanger avant usage, hein, espérez pas l'appliquer avec
- une petite éponge rectangulaire

Le mode opératoire est simple :
- passer le décapant à la scotch brite TM sur la chaussure en queer ;
- passer la teinture au pinceau sur les zones difficiles à atteindre (coutures, jonction tige-semelle, etc ...) ;
- passer la teinture à l'éponge par gestes circulaires sur l'ensemble de la chaussure ;
- après séchage deuxième couche ;
- après séchage troisième couche.

J'ai essayé sur un cuir de merde - car on allait pas sacrifier une paire cool pour des tests - il est vrai mais je trouve que ça couvre malgré tout un peu - et donc trop - l'aspect, le rendu du cuir, comme vous le verrez après sur "notre" paire de test (on ne critique pas le modèle Laughing  ; tests effectués à la cordonnerie de, et avec, Nicolas Mazard).

En revanche c'est vrai que ça n'a pas non plus un rendu de peinture mais l'aspect final ne me paraît pas satisfaisant pour se dire que l'on va rafler toutes les weston noires apacher pour les reteindre.

En fait, pour comparer et si vous connaissez le produit (sinon, y'a plein de vidéos sur youtube), ça me fait penser au plastidip sur les voitures : ça recouvre d'une pellicule la surface traitée.

On a ensuite une surface dont les pores semblent fermés. Il est à mon avis vain d'espérer une patine là-dessus parce que :

- les pigments des crèmes ne pénètrent pas : j'ai essayé de crémer en noir pour foncer la chaussure et je n'ai rien obtenu de tel, ça a seulement encrassé les plis du cuir de noir pour un rendu dégueulasse ;

- si tu décapes à l'acétone ça enlève la teinture laissant apparaître le cuir dessous tel qu'il était à l'origine : donc inutile d'espérer par exemple passer une teinture tarrago marron foncée pour éclaircir certaines zones à l'acétone pour faire une patine type vieux bois : ça fera juste des trous dans la teinture là où vous aurez passé l'acétone ;

- compte tenu du très fort pouvoir couvrant du produit et de la méthodologie d'application, je ne me risquerais pas à essayer de passer différentes couleurs ou différents tons à la fois, par zones, pour faire une patine : il n'y a je le crains aucune possibilité d'obtenir des dégradés subtiles. Pour une basket camo ça peut s'envisager mais c'est tout. Il faut aussi penser qu'une boîte de tarrago contenant un flacon de "décapant" pour préparer les chaussures et un flacon de teinture destiné à couvrir une paire uniquement coûte 10 euros. Je vous laisse calculer le coût par paire si on commence à multiplier les flacons de couleur.

Je n'ai pas essayé de passer, par dessus la teinture tarrago et avant crémage, de la teinture aux drapeaux classique, afin de voir si la teinture tarrago pourrait servir de base à une patine classique. Il faudra que j'essaie mais a priori, de ce que j'ai pu constater, je ne crois pas que ce sera possible.

Le produit n'est pas mauvais en lui même : ça ne craquellera pas comme une peinture, c'est sûr ; ça ne fait pas disparaître le cuir sous une couche masquante, mais on aura un cuir qui ne sera pas vivant, ne se patinera pas, étouffé sous la teinture, un peu comme un bookbinder sous sa pellicule synthétique mais en moins bien car, par exemple, chez church's, il y a des cuirs qui ont de très belles nuances bien que bookbinder de sorte que, même si ça n'évoluera pas dans le temps, la patine, les nuances sont là. Avec la teinture tarrago, ça, vous pouvez oublier.

Place aux photos (oui la pompe de test est immonde, ce pourquoi elle a fini comme pompe de test) :

1 - Décapage scotch brite TM (marche aussi avec de l'OEM de marque carrouf) :


2 - Première couche


3 - Deuxième couche


4 - Troisième couche


5 - Crémage


6 - Gérard Séné aime ça


7 - Un coup d'acétone



En revanche le produit a été efficace pour teinter la trépointe noire de chaussures sur lesquelles je voulais fait la lisse "bois".

Il s'agit de Florsheim Imperial anciennes, qui étaient noires au départ.
Je me suis donné beaucoup de mal pour arriver à leur donner une autre couleur à l'aide des teintures aux drapeaux.
Le décapage fut difficile mais, à l'aide de base bleue coupée à la base éclaircissante, il a finalement, après redécapage et nouvelle teinture, été possible d'obtenir un vert empire qui me plaît beaucoup.

Nicolas a fait une lisse "bois" magnifique, d'une brillante exceptionnelle, il faudra que j'en fasse des photos à la lumière du jour.

J'ai passé la trépointe avec le même marron que sur les sublimes Hugo Boss ci-dessus. Pour un tel usage, la tarrago est super cool ! J'ai toujours détesté sur les paires restaurées / customisées / patinées, le fait de faire une lisse claire / cuir naturel / bois alors qu'on a une trépointe noire. Là on peut avoir la trépointe dans autant de couleurs qu'il y en a sur le nuancier de tarrago. Décapage scotch brite TM de la trépointe et deux couches de teinture au pinceau.

avatar
cetrio

Messages : 474
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 32
Localisation : LYON

https://www.instagram.com/alabamatticus/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teinture TARRAGO

Message  mikl le Ven 4 Nov 2016 - 15:38

cetrio a écrit:En revanche c'est vrai que ça n'a pas non plus un rendu de peinture mais l'aspect final ne me paraît pas satisfaisant pour se dire que l'on va rafler toutes les weston noires apacher pour les reteindre.


On a ensuite une surface dont les pores semblent fermés. Il est à mon avis vain d'espérer une patine là-dessus parce que :

- les pigments des crèmes ne pénètrent pas : j'ai essayé de crémer en noir pour foncer la chaussure et je n'ai rien obtenu de tel, ça a seulement encrassé les plis du cuir de noir pour un rendu dégueulasse ;

- si tu décapes à l'acétone ça enlève la teinture laissant apparaître le cuir dessous tel qu'il était à l'origine : donc inutile d'espérer par exemple passer une teinture tarrago marron foncée pour éclaircir certaines zones à l'acétone pour faire une patine type vieux bois : ça fera juste des trous dans la teinture là où vous aurez passé l'acétone ;

- compte tenu du très fort pouvoir couvrant du produit et de la méthodologie d'application, je ne me risquerais pas à essayer de passer différentes couleurs ou différents tons à la fois, par zones, pour faire une patine : il n'y a je le crains aucune possibilité d'obtenir des dégradés subtiles. Pour une basket camo ça peut s'envisager mais c'est tout. Il faut aussi penser qu'une boîte de tarrago contenant un flacon de "décapant" pour préparer les chaussures et un flacon de teinture destiné à couvrir une paire uniquement coûte 10 euros. Je vous laisse calculer le coût par paire si on commence à multiplier les flacons de couleur.

Je n'ai pas essayé de passer, par dessus la teinture tarrago et avant crémage, de la teinture aux drapeaux classique, afin de voir si la teinture tarrago pourrait servir de base à une patine classique. Il faudra que j'essaie mais a priori, de ce que j'ai pu constater, je ne crois pas que ce sera possible.

Le produit n'est pas mauvais en lui même : ça ne craquellera pas comme une peinture, c'est sûr ; ça ne fait pas disparaître le cuir sous une couche masquante, mais on aura un cuir qui ne sera pas vivant, ne se patinera pas, étouffé sous la teinture, un peu comme un bookbinder sous sa pellicule synthétique mais en moins bien car, par exemple, chez church's, il y a des cuirs qui ont de très belles nuances bien que bookbinder de sorte que, même si ça n'évoluera pas dans le temps, la patine, les nuances sont là. Avec la teinture tarrago, ça, vous pouvez oublier.


Merci pour ce retour d'experience.

Je m'etais posé la question il y a quelques mois de l'utilisation ou non de ce produit. Je souhaitais patiner en gris des mocassins noirs (erreu de jeunesse). Apres avoir vu les videos sur le net, avoir questionné un peu tout le monde je m'etais fait une raison : "c'est de la peinture pas de la teinture". J'ai donc vendu mes mocassins noirs...
ton post confirme en grande partie l'idée que je m'en etais fait.
il me semble que cela ne sert à rien de cremer par dessus car le cuir ne pourra plus rien absorber une fois que tu as teint le soulier.

Le resultat final n'est pas mal mais comme tu le dis je ne tenterais pas sur des Weston.
avatar
mikl

Messages : 570
Date d'inscription : 08/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teinture TARRAGO

Message  rycil le Ven 4 Nov 2016 - 16:12


Sympa comme expérience, merci pour le partage.

Est-ce qu'on peut résumer l'utilité du produit comme suit : Terrago = Déforme
avatar
rycil

Messages : 773
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 46
Localisation : Neuf Cinq

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teinture TARRAGO

Message  cetrio le Dim 6 Nov 2016 - 4:30

rycil a écrit:
Est-ce qu'on peut résumer l'utilité du produit comme suit : Terrago = Déforme
Attention je n'ai pas fait la lisse avec mais seulement la trépointe pour l'assortir à la lisse, qui elle a bien été poncée puis passée à la déforme.
avatar
cetrio

Messages : 474
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 32
Localisation : LYON

https://www.instagram.com/alabamatticus/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Teinture TARRAGO

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum