Sur la table de nuit...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Dim 14 Juin 2015 - 13:30

Hello there,

Je vous propose de parler ici de nos lectures hors sujet par rapport au forum, pour faire partager un petit (ou long) moment de plaisir littéraire...

Un roman, une biographie, un essai a enchanté vos soirées de lecture, ou au contraire vous à déçu ? C'est l'endroit pour en parler.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je viens de terminer un bon roman policier : la mort n'est pas un jeu d'enfant, d'Alan Bradley. Il s'agit du second roman d'une série, (je n'ai pas lu le premier, mais chacun est une histoire indépendante)



L'héroïne est une enfant... "Bon, ça commence mal ..." allez vous penser ! Hé bien pas du tout, ça n'a rien du tout de mièvre et ce n'est pas un roman pour ado, au contraire.

Flavia de Luce, l'héroïne, n'a que treize ans, mais elle est passionnée par la chimie, (qui joue d'ailleurs un rôle dans l'histoire) et plus précisément par la confection de poisons, elle passe d'ailleurs  pas mal de temps dans son laboratoire, à concocter de sombres projets de vengeances contre ses deux pestes de soeurs..... jusqu'au jour ou un marionnettiste célèbre grâce à ses apparitions à la BBC est assassiné dans son village

Si vous n'aimez que le roman noir, ce récit n'est évidemment pas pour vous. Mais si au contraire vous avez aimé Agatha Christie ou Dorothy Sayers, vous apprécierez ce roman teinté d'humour noir et rondement mené.

Le contraste entre les pensées intimes de Flava, très adulte me,talement (c'est une surdouée, même si l'auteur ne le dit jamais clairement) et ses tentatives pour passer pour une petite fille innocente aux yeux des adultes est très réussi.

Bref, un roman certes "dispensable" mais qui vous fera passer un bon moment...
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Frederick Hoepnick le Lun 15 Juin 2015 - 21:01

Je ne suis pas amateur de polars, my lock, mais ton sujet m'évoque vaguement
l'univers de Roal Dahl ( le Roal Dahl pour adultes ). J'aime bien Roal Dahl.
Sinon, ces jours, j'ai commencé un bouquin, du genre que tout le monde connaît
et que personne n'a lu : Robinson Kreutznauer. C'est l'histoire d'un type, il est seul.
avatar
Frederick Hoepnick

Messages : 306
Date d'inscription : 16/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Mar 16 Juin 2015 - 1:21

Frederick Hoepnick a écrit:Je ne suis pas amateur de polars, my lock, mais ton sujet m'évoque vaguement
l'univers de Roal Dahl ( le Roal Dahl pour adultes ). J'aime bien Roal Dahl.

Pas faux, en effet, encore que Roal Dahl est plus destiné à un jeune public, même dans ses romans plus "matures", à mon humble avis.

Frederick Hoepnick a écrit:Sinon, ces jours, j'ai commencé un bouquin, du genre que tout le monde connaît
et que personne n'a lu : Robinson Kreutznauer. C'est l'histoire d'un type, il est seul.

Ah, ce roman a enchanté ma jeunesse, il m'a longtemps fait rêver, à tel point que je suis même allé faire un pélérinage dans le village natal de son modèle, Alexandre Selkirk, sur la côte est de l'Ecosse au sud de St Andrew...



Une statue (édifiée au XIX) lui rend hommage, regardant la mer...
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  kjeldor le Mar 16 Juin 2015 - 9:08

Je viens de finir l'Hiverrier de feu Terry Pratchett et je relis actuellement Sa majesté des mouches de William Golding... que des auteurs anglais décidément... study
avatar
kjeldor

Messages : 5308
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 33
Localisation : Dans le marc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Surcouf le Mar 16 Juin 2015 - 11:03

Pour ma part c'est Henry James, un recueil de nouvelles, Les deux visages. Je reste impressionné par la finesse de l'analyse psychologique des personnages et des situations.
avatar
Surcouf

Messages : 5506
Date d'inscription : 08/03/2010
Localisation : XIIIe

http://amarezzahi.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Mar 16 Juin 2015 - 11:42

kjeldor a écrit:Je viens de finir l'Hiverrier de feu Terry Pratchett et je relis actuellement Sa majesté des mouches de William Golding... que des auteurs anglais décidément... study

Amusant, j'ai mis dans ma pile de bouquins à lire prochainement plusieurs titres des annales du disque monde...

Sinon, je relis aujourd'hui un bouquin écrit par une copine, décédée l'an dernier : "La Reine et moi", de Sue Townsend.

Très connu en UK, ce livre a eu aussi un certain succès en France. L'argument est le suivant : les républicains ayant gagné les élections, le nouveau premier ministre britannique décide de supprimer la monarchie et de reloger la famille royale dans un pavillon d'une banlieue miséreuse, ruinée par le teatcherisme.

C'est l'occasion d'une satyre de la Grande Bretagne et de son système de caste, de la ruine de ses services publics par la privatisation, etc... C'est très drôle et grinçant.

Sue était surtout célèbree pour ses livres pour ados, son héros, Adrian Mole, est connu de tous les écoliers britanniques...
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  hesk le Mar 16 Juin 2015 - 16:01

sherlock a écrit: Pas faux, en effet, encore que Roal Dahl est plus destiné à un jeune public, même dans ses romans plus "matures", à mon humble avis.
Hum, je ne dirais vraiment pas cela de "La grande entourloupe"...
avatar
hesk

Messages : 3408
Date d'inscription : 31/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  hesk le Mar 16 Juin 2015 - 16:04

Surcouf a écrit:Pour ma part c'est Henry James, un recueil de nouvelles, Les deux visages. Je reste impressionné par la finesse de l'analyse psychologique des personnages et des situations.
Si tu aimes et que tu es prêt à un voyage au plus long cours, je conseillerais tout particulièrement "Portrait de femme" et "Les ailes de la colombe".


Dernière édition par hesk le Mar 16 Juin 2015 - 19:55, édité 1 fois
avatar
hesk

Messages : 3408
Date d'inscription : 31/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Mar 16 Juin 2015 - 17:07

hesk a écrit:
sherlock a écrit: Pas faux, en effet, encore que Roal Dahl est plus destiné à un jeune public, même dans ses romans plus "matures", à mon humble avis.
Hum, je ne dirais vraiment pas cela de "La grande entourloupe"...

Ah, pas encore lu celui là, mais je ne demande qu'à changer d'avis Laughing
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Frederick Hoepnick le Mar 16 Juin 2015 - 17:49

sherlock a écrit: Ah, ce roman a enchanté ma jeunesse ...

Augurons que ce récit enchantera ma vieillesse, my lock, car on devient chipoteur
en rassissant. Ainsi, je relève dès l'abord une erreur grossière concernant la faune africaine,
l'auteur évoquant des hurlements de lions et de tigres. Tiger! In Africa? Chacun sait, depuis
les Monty Python, qu'il n'y a pas de tigres en Afrique. Il est vrai, à décharge, que ce roman
date de 1717, époque de faible pénétration occidentale à l'intérieur du continent noir.
S'agissant de "La Reine et moi" de Sue Townsend, que je ne connaissais pas, je suis obligé
d'établir un parallèle avec l'uchronie de Roy Lewis "La véritable histoire du dernier roi socialiste",
que tu connais sans doute. Enfin, pour faire écho aux lecteurs de James, j'ai terminé, il y a peu,
"Voyage en France", récit d'un périple touristique à l'époque d'avant les camping-cars.
A l'instar d'un Loti dans ses "Voyages", James se lamente des méfaits du chancre de la modernité
qui lui gâche le pittoresque. En terme de laideur et de vulgarité, ces heureux hommes n'avaient rien vu,
et nous non plus d'ailleurs. Le pire, comme disait l'autre, reste à venir. spamafot
avatar
Frederick Hoepnick

Messages : 306
Date d'inscription : 16/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Mar 16 Juin 2015 - 18:48

Frederick Hoepnick a écrit:
Augurons que ce récit enchantera ma vieillesse, my lock, car on devient chipoteur
en rassissant. Ainsi, je relève dès l'abord une erreur grossière concernant la faune africaine,
l'auteur évoquant des hurlements de lions et de tigres. Tiger! In Africa? Chacun sait, depuis
les Monty Python, qu'il n'y a pas de tigres en Afrique. Il est vrai, à décharge, que ce roman
date de 1717, époque de faible pénétration occidentale à l'intérieur du continent noir.

Je vois que Monsieur est aussi fin connaisseur en zoologie qu'en montypythonologie, toutes deux sciences fort utiles à l'avancée du genre humain...

Frederick Hoepnick a écrit:S'agissant de "La Reine et moi" de Sue Townsend, que je ne connaissais pas, je suis obligé
d'établir un parallèle avec l'uchronie de Roy Lewis "La véritable histoire du dernier roi socialiste",
que tu connais sans doute.

Là aussi, c'est fort amusant que tu en parles, car il fait partie de ma liste de bouquins à acheter. Il fait fortement référence au luddisme, qui est une question qui m'a toujours fort intrigué/intéressé, et que j'ai étudiée à l'occasion de l'écriture de mon dernier bouquin...

Concernant l'uchronie, une autre de mes passions, j'ouvre souvent la somme de Henriet et Carrère, qui n'est jamais hors de portée de ma fainéantise. Si leurs choix littéraires ne sont pas toujours les miens, et m'ont parfois conduit à lire des choses qui m'ont modérément plu (voire pas du tout), il s'agit néanmoins d'une inépuisable source d'inspiration.
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Frederick Hoepnick le Mer 17 Juin 2015 - 1:58

Spéculer sur l'Histoire est un exercice que je qualifierai d'élégant, my lock, tout à fait conforme,
donc, à un forum tel que celui-ci.
Imaginons qu'un certain monsieur H fût devenu un peintre de talent dans la Vienne impériale
et eût connu succès et fortune? Sans doute ne serions-nous pas ici à 0h58, toi et moi, à faire des
pompes intellectuelles derrière un écran d'ordinateur.
Internet n'existerait peut-être même pas et les fiacres seraient toujours en service sur le Ring et ailleurs.
Nous ne pourrions pas nous en  féliciter, hélas, puisque nous n'existerions pas.
À moins que le destin personnel de monsieur H n'eût qu'une incidence relative sur les événements,
et que le fleuve du temps n'emportât tout par son déterminisme inexorable?
Les mécanismes étant en place, n'importe quel catalyseur autre que monsieur H pouvait déclencher
le processus, après tout. Ainsi l'Histoire n'aurait pas été la même, tout en étant cependant
très ressemblante. Néanmoins, des millions de destins personnels auraient été légèrement modifiés
du fait de changements périphériques dans la structure d'ensemble.
Et comme souvent, tout se jouant à un spermatozoïde près, nous ne serions également pas là
pour en parler, alors que monsieur H n'y était pour rien, pour le coup!
C'eût été ballot, avoue. Rolling Eyes
avatar
Frederick Hoepnick

Messages : 306
Date d'inscription : 16/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Pierrac le Mer 17 Juin 2015 - 19:31

M. H, peintre ? Spéculation sur l'histoire ?
Cher Frederick, ne parlerais-tu pas du Portrait de Mr. W. H d Wilde ? ( que Sherlock, amateur devant l'éternel, doit connaître ...)
Ce n'est certes pas mon livre de chevet, mais je ne peux passer devant l'occasion de le recommander.

Pierrac
avatar
Pierrac

Messages : 974
Date d'inscription : 19/02/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Surcouf le Mer 17 Juin 2015 - 20:48

Voyons Pierrac...

Pour les amateurs de cours du temps, je ne saurais trop conseiller la nouvelle Le jardin aux sentiers qui bifurquent du plus grand auteur encore en vie (ou pas, mais peu importe), Borges.
avatar
Surcouf

Messages : 5506
Date d'inscription : 08/03/2010
Localisation : XIIIe

http://amarezzahi.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  hesk le Mer 17 Juin 2015 - 22:39

C'est un souvenir lointain, mais je signale aux amateurs d'uchronie une magistrale, "Le maître du Haut-Château" de Philip K. Dick, sur un thème assez voisin de celui imaginé par Fred H, ça se passe aux Etats-Unis occupés, le Japon et l'Allemagne ont gagné la guerre...
avatar
hesk

Messages : 3408
Date d'inscription : 31/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Frederick Hoepnick le Jeu 18 Juin 2015 - 0:24

Monsieur H n'est pas un personnage de fiction, mon cher Pierrac.
Il est né à Branau en 1889 et mort à Berlin en 1945.
Il acquit néanmoins une certaine notoriété dans une activité assez
éloignée du monde de la peinture.

PS. Je n'ai pas lu "Le maître du Haut-Château", ami Hesk. Qui l'édite actuellement?
avatar
Frederick Hoepnick

Messages : 306
Date d'inscription : 16/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  calceo le Jeu 18 Juin 2015 - 1:28

hesk a écrit:C'est un souvenir lointain, mais je signale aux amateurs d'uchronie une magistrale, "Le maître du Haut-Château" de Philip K. Dick, sur un thème assez voisin de celui imaginé par Fred H, ça se passe aux Etats-Unis occupés, le Japon et l'Allemagne ont gagné la guerre...

Pas trop aimé ce livre, ai préféré Fatherland de Robert Harris...
avatar
calceo

Messages : 2421
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 46
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Jeu 18 Juin 2015 - 3:25

Amusant ici encore, j'allais justement conseiller Fatherland, non traduit en français, hélas pour les non rosebifentravophones...

Je n'ai pas encore lu ce K Dick, mais je vais m'empresser de réparer cet oubli.

Je suis bien content d'avoir lancé ce nouveau fil de discussion, moi, j'y pêche de nouvelles pistes de lectures conformes à mes goûts littéraires.
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  davidoff1204 le Jeu 18 Juin 2015 - 8:43

A propos de Monsieur H, La Part de l'autre est plutôt recommandable. Ce livre mêlant histoire et fiction est assez riche en enseignements.
avatar
davidoff1204

Messages : 3066
Date d'inscription : 20/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  grizz5555 le Jeu 18 Juin 2015 - 10:19

D'accord avec Davidoff, même si l'auteur n'est pas des plus prestigieux, c'est un livre qui m'a fait beaucoup réfléchir.

De même que l'évangile selon Pilate du même auteur d'ailleurs que je recommande à ceux qui comme moi ont été fâchés avec le catéchisme.
avatar
grizz5555

Messages : 2354
Date d'inscription : 25/04/2014
Age : 30
Localisation : au P1

http://thefattorialist.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Jeu 18 Juin 2015 - 12:54

Encore deux références à ajouter à ma reading list...

grizz5555 a écrit:De même que l'évangile selon Pilate du même auteur d'ailleurs que je recommande à ceux qui comme moi ont été fâchés avec le catéchisme.

Ce qui est mon cas, étant passé chez les jésuites et les maristes, j'en ai hérité un solide athéisme et un anticléricalisme lucide Laughing

Sinon, pour ce qui concerne l'uchronie, le texte fondateur est sans doute "Napoléon et la conquête du monde, 1812-1832. Histoire de la monarchie universelle (Napoléon apocryphe) ; suivi de Comme quoi Napoléon n'a jamais existé", par J.-B. Pérès.

Ce n'est pas très bon, mais ça date de la première partie du XIXem, il est donc paru à un moment ou des témoins de l'Empire étaient encore vivants...
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  guilom13 le Jeu 18 Juin 2015 - 14:40

Frederick Hoepnick a écrit:
sherlock a écrit: Ah, ce roman a enchanté ma jeunesse ...

Augurons que ce récit enchantera ma vieillesse, my lock, car on devient chipoteur
en rassissant. Ainsi, je relève dès l'abord une erreur grossière concernant la faune africaine,
l'auteur évoquant des hurlements de lions et de tigres. Tiger! In Africa? Chacun sait, depuis
les Monty Python, qu'il n'y a pas de tigres en Afrique. Il est vrai, à décharge, que ce roman
date de 1717, époque de faible pénétration occidentale à l'intérieur du continent noir.
S'agissant de "La Reine et moi" de Sue Townsend, que je ne connaissais pas, je suis obligé
d'établir un parallèle avec l'uchronie de Roy Lewis "La véritable histoire du dernier roi socialiste",
que tu connais sans doute. Enfin, pour faire écho aux lecteurs de James, j'ai terminé, il y a peu,
"Voyage en France", récit d'un périple touristique à l'époque d'avant les camping-cars.
A l'instar d'un Loti dans ses "Voyages", James se lamente des méfaits du chancre de la modernité
qui lui gâche le pittoresque. En terme de laideur et de vulgarité, ces heureux hommes n'avaient rien vu,
et nous non plus d'ailleurs. Le pire, comme disait l'autre, reste à venir. spamafot


Je vous conseille également Testament à l'Anglaise de Jonathan Coe
Edit Wikipédia "Plus qu'un simple roman policier, Testament à l'anglaise emprunte aussi bien aux romans gothiques anglais du XIXe siècle qu'à la littérature engagée en dépeignant l'Angleterre thatcherienne sous ses aspects les plus sombres, tout en y mêlant une réflexion sur le rêve et la folie mis en exergue par un plan narratif des plus osés. Humour noir et politique sont au rendez-vous pour montrer et dénoncer la domination des plus hautes sphères d'un pays par un petit groupe dominant. Le livre donne à réfléchir sur nos sociétés et notre manière de consommer mais surtout sur notre manière de suivre comme des moutons et de ne jamais nous poser les questions essentielles."

Edit moi même: C'est vraiment très bon. Le genre de littérature Anglaise que j'apprécie.
avatar
guilom13

Messages : 1308
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Suresnes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  guilom13 le Jeu 18 Juin 2015 - 15:11

Pour continuer dans la littérature Anglaise, je vous conseille Tom Sharpe. Très caustique.
Sa série Wilt est à mourir de rire.
Commencez par le Premier:
Wilt, Tome 1 : Comment se sortir d'une poupée gonflable et de beaucoup d'autres ennuis encore

Pas la peine d'en dire plus. Le titre est suffisamment explicite.

Sinon, moi, je dévore les Jim Harrison.
Je vous conseille la trilogie "Dalva", "La route du retour" et "De Marquette à Veracruz"
Une saga familiale, historique, naturaliste, policière et sociale. Avec aux commandes, la verve d’un Jim Harrison au plus fort de son style. Il y a, omniprésente, la nature. Celle, sauvage, du Nebraska. Celle qu’a découverte l’aïeul de Dalva, et celle qu’elle retrouve à son retour de Santa Monica. Il y a les grandes plaines, il y a le désert d’Arizona, il y a le golfe de Californie, il y a l’océan Atlantique et les Keys de Floride. Ce roman, comme tous les autres romans de Jim Harrison, est un hymne à la nature.....
avatar
guilom13

Messages : 1308
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Suresnes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  bienluienapris le Jeu 18 Juin 2015 - 15:31

guilom13 a écrit:Pour continuer dans la littérature Anglaise, je vous conseille Tom Sharpe. Très caustique.
Sa série Wilt est à mourir de rire.
Commencez par le Premier:
Wilt, Tome 1 : Comment se sortir d'une poupée gonflable et de beaucoup d'autres ennuis encore

Pas la peine d'en dire plus. Le titre est suffisamment explicite.


J'ai adoré la série des Wilt. Très drôles, un humour tout britannique, pince sans rire, noir. Ca se lit tout seul.

Je donne les titres des suivants, qui sont aussi drôle et bien écrit que le premier :

Wilt 2 ou Comment se débarrasser d'un crocodile, de terroristes et d'une jeune fille au pair

Wilt prend son pied

Wilt 4 ou Comment échapper à sa femme et ses quadruplées en épousant une théorie marxiste

Wilt 5 ou Comment enseigner l'histoire à un ado dégénéré en repoussant les assauts d'une nymphomane alcoolique

Tiens, je remarque que je n'ai pas lu le cinquième... ce sera pour bientôt.
avatar
bienluienapris

Messages : 3642
Date d'inscription : 06/02/2014
Age : 26
Localisation : Geneve

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  calceo le Jeu 18 Juin 2015 - 16:46

sherlock a écrit:Amusant ici encore, j'allais justement conseiller Fatherland, non traduit en français, hélas pour les non rosebifentravophones...


Pourtant il existe bel et bien en Français, mais uniquement en livre de poche, idéal pendant les vacances  Very Happy




http://www.amazon.fr/Fatherland-Robert-Harris/dp/2266071173/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1434635057&sr=8-

Et la bande annonce du film fait en 1994 avec pour rôle principal l'acteur Rutger Hauer





1&keywords=fatherland
avatar
calceo

Messages : 2421
Date d'inscription : 05/11/2012
Age : 46
Localisation : Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  guilom13 le Jeu 18 Juin 2015 - 17:43

[quote="hesk"]C'est un souvenir lointain, mais je signale aux amateurs d'uchronie une magistrale, "Le maître du Haut-Château" de Philip K. Dick, sur un thème assez voisin de celui imaginé par Fred H, ça se passe aux Etats-Unis occupés, le Japon et l'Allemagne ont gagné la guerre...[/quote

Ai lu tous les K Dick entre 15 et 20 ans...
Très bon auteur de SF.
Ubik, Glissement de temps sur Mars etc...
Pour ceux qui aiment la SF, et l'acide.... Wink
Il était sacrement défoncé quand même le K Dick.
avatar
guilom13

Messages : 1308
Date d'inscription : 29/04/2010
Localisation : Suresnes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Jeu 18 Juin 2015 - 20:49

calceo a écrit:Pourtant il existe bel et bien en Français, mais uniquement en livre de poche, idéal pendant les vacances  Very Happy

Ah effectivement, cette traduction m'avait échappé...

guilom13 a écrit:Il était sacrement défoncé quand même le K Dick.

Ca ! Mais quel auteur ! Dans ce genre littéraire, c'est l'un des écrivains les plus adaptés à Bois de Houx Hollywood.
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Surcouf le Jeu 18 Juin 2015 - 21:23

guilom13 a écrit:Pour continuer dans la littérature Anglaise, je vous conseille Tom Sharpe. Très caustique.
Sa série Wilt est à mourir de rire.
Commencez par le Premier:
Wilt, Tome 1 : Comment se sortir d'une poupée gonflable et de beaucoup d'autres ennuis encore

Rhâââ, je n'ai pas accroché Tom Sharpe, j'essaierai Wilt alors.

Les amateur d'humour anglais (et il y en a beaucoup sur ce forum) se delecteront (si ce n'est pas déjà fait) des nouvelles de Saki et de tout Waugh.
avatar
Surcouf

Messages : 5506
Date d'inscription : 08/03/2010
Localisation : XIIIe

http://amarezzahi.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  hesk le Jeu 18 Juin 2015 - 22:27

Frederick Hoepnick a écrit:PS. Je n'ai pas lu "Le maître du Haut-Château", ami Hesk. Qui l'édite actuellement?
Pas vu cette question, à laquelle je ne suis d'ailleurs pas en mesure de répondre, le mien est un "J'ai lu", est-ce que ça existe encore seulement ? J'abonde aussi dans le sens de Guillom pour la trilogie Dalva de Harrison, bien que je n'ai lu que le premier...
avatar
hesk

Messages : 3408
Date d'inscription : 31/05/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  kjeldor le Ven 19 Juin 2015 - 10:44

Je reviens à Robert Harris, un écrivain que j'ai découvert en rayon après avoir lu le Silence des agneaux de son presque homonyme Thomas Harris.
Je conseille également la lecture d'Egnima, un autre livre primé de Robert Harris. Wink
avatar
kjeldor

Messages : 5308
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 33
Localisation : Dans le marc

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Drebin le Ven 19 Juin 2015 - 23:20

grizz5555 a écrit:De même que l'évangile selon Pilate du même auteur d'ailleurs que je recommande à ceux qui comme moi ont été fâchés avec le catéchisme.

Pour ceux qui ont également été fâchés avec le catéchisme, le Christ philosophe de F. Lenoir est pas mal aussi.
avatar
Drebin

Messages : 1373
Date d'inscription : 28/08/2012
Age : 35
Localisation : Saint-Nazaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Jarns le Sam 20 Juin 2015 - 8:50

Gros +1 pour Sharpe aussi, je suis fan
avatar
Jarns

Messages : 3749
Date d'inscription : 03/01/2012
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Mer 24 Juin 2015 - 12:31

Hello there,

Je viens de terminer la lecture du troisième tome de la trilogie écossaise de Peter May.

May est un écossais bon teint, qui a passé plusieurs années sur l'ile de Lewis (là où est tissé le Harris Tweed, comme son nom ne l'indique pas Laughing ). J'ai adoré ces trois romans, où le suspense est gustavia (ben oui, depuis l'an dernier, on ne dit plus Altan Razz ).

La remarquable qualité documentaire des romans n'ôte absolument rien à l'intrigue, qui tient le lecteur en haleine du début à la fin. Je connais bien l'île de Harris/Lewis et j'ai eu énormément de plaisir à la lecture de ces aventures ayant ce lieu hors du temps pour cadre.

Je ne connais pas encore les autres romans de May, notamment ses romans chinois, qui me tentent bien aussi...

Bonne lecture
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Frederick Hoepnick le Lun 6 Juil 2015 - 1:49

Depuis le temps où la littérature et le cinéma se sont emparés du propos,
le voyage temporel semble aujourd'hui un sujet éculé.
Avec des talents divers, tout a été dit, ou presque.
Dès lors, seul le récit d'un véritable voyage dans le temps serait une réelle
nouveauté pour les lecteurs blasés que nous sommes.
Mais le voyage dans le temps, du moins en marche arrière, pour des raisons
physiques qu'il serait fastidieux de développer ici, s'avère impossible.
Toute nouvelle fiction ne se démarquera donc que par l'élégance du style,
l'habileté de la construction et l'intelligence des péripéties.
Quelques posts plus haut, j'évoquais une uchronie sur la Vienne impériale
à l'époque de la jeunesse de monsieur H.
Et bien, par un heureux hasard, je suis tombé samedi sur un livre,
paru aux États-Unis en 2008 et édité en France l'année dernière.
Au fil de 600 pages, il y est question de Vienne en 1897, de Freud, de Malher,
de monsieur H et … des subtilités du baseball.
En notre époque de culture zapping et de valeurs kleenex, l'auteur ayant mis 30 ans
pour finir ce premier roman, je me suis décidé, fort de cet indice, gage de qualité,
à me fendre des 9,60 euros demandés par l'éditeur.
J'en suis ce soir à la page 150 et regarde avec inquiétude l'épaisseur des pages restantes
diminuer dangereusement. Je lève donc le pied et me cale bien douillettement dans l'épaisseur
de cette histoire en sirotant la narration avec une paille.

avatar
Frederick Hoepnick

Messages : 306
Date d'inscription : 16/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Onkel pitsch le Lun 6 Juil 2015 - 2:15

Je viens de m'apercevoir que beaucoup de membres de ce forum ne manquaient pas de dimensions.
Et j'en suis heureux.
Onkel.
avatar
Onkel pitsch

Messages : 2021
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Lun 6 Juil 2015 - 10:44

Merci pour cette référence, je ne connaissais pas cet ouvrage. Je vais m'empresser de réparer cette négligence...

Frederick Hoepnick a écrit:
Dès lors, seul le récit d'un véritable voyage dans le temps serait une réelle
nouveauté pour les lecteurs blasés que nous sommes.

A moins que l'autobiographie d'un personnage à la longévité exceptionnelle ne suffise à l'ouvrage mrgreen

avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Invité le Dim 12 Juil 2015 - 21:04

Nicolas Bouvier, L'Usage du Monde

J’aurai longtemps vécu sans savoir grand-chose de la haine. Aujourd’hui j’ai la haine des mouches. Y penser seulement me met les larmes aux yeux. Une vie entièrement consacrée à leur nuire m’apparaîtrait comme un très beau destin. Aux mouches d’Asie s’entend, car, qui n’a pas quitté l’Europe n’a pas voix au chapitre. La mouche d’Europe s’en tient aux vitres, au sirop, à l’ombre des corridors. Parfois même elle s’égare sur une fleur. Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, exorcisée, autant dire innocente. Celle d’Asie, gâtée par l’abondance de ce qui meurt et l’abandon de ce qui vit, est d’une impudence sinistre. Endurante, acharnée, escarbille d’un affreux matériau, elle se lève matines et le monde est à elle. Le jour venu, plus de sommeil possible. Au moindre instant de repos, elle vous prend pour un cheval crevé, elle attaque ses morceaux favoris : commissures des lèvres, conjonctives, tympan. Vous trouve-t-elle endormi? elle s’aventure, s’affole et va finir par exploser d’une manière bien à elle dans les muqueuses les plus sensibles des naseaux, vous jetant sur vos pieds au bord de la nausée. Mais s’il y a plaie, ulcère, boutonnière de chair mal fermée, peut-être pourrez-vous tout de même vous assoupir un peu, car elle ira là, au plus pressé, et il faut voir quelle immobilité grisée remplace son odieuse agitation. On peut alors l’observer à son aise : aucune allure évidemment, mal carénée, et mieux vaut passer sous silence son vol rompu, erratique, absurde, bien fait pour tourmenter les nerfs – le moustique, dont on se passerait volontiers, est un artiste en comparaison.

Cafards, rats, corbeaux, vautours de quinze kilos qui n’auraient pas le cran de tuer une caille; il existe un entre-monde charognard, tout dans les gris, les bruns mâchés, besogneux au couleurs minables, aux livrées subalternes, toujours prêts à aider au passage. Ces domestiques ont pourtant leurs points faibles – le rat craint la lumière, le cafard est timoré, le vautour ne tiendrait pas dans le creux de la main – et c’est sans peine que la mouche en remontre à cette piétaille. Rien ne l’arrête, et je suis persuadé qu’en passant l’Ether au tamis on y trouverait encore quelques mouches.

Partout où la vie cède, reflue, la voilà qui s’affaire en orbes mesquines, prêchant le Moins – finissons-en…renonçons à ces palpitations dérisoires, laissons faire le gros soleil – avec son dévouement d’infirmière et ses maudites toilettes de pattes.

L’homme est trop exigeant: il rêve d’une mort élue, achevée, personnelle, profil complémentaire du profil de sa vie. Il y a travaille et parfois il l’obtient. La mouche d’Asie n’entre pas dans ces distinctions-là. Pour cette salope, mort ou vivant c’est bien pareil et il suffit de voir le sommeil des enfants du Bazar (sommeil de massacrés sous les essaims noirs et tranquilles) pour comprendre qu’elle confond tout à plaisir, en parfaite servante de l’informe.

Les anciens, qui y voyaient clair, l’ont toujours considérée comme engendrée par le Malin. Elle en a tous les attributs : la trompeuse insignifiance, l’ubiquité, la prolifération foudraoyante, et plus de fidélité qu’un dogue (beaucoup vous auront lâché qu’elle sera encore là).

Les mouches avaient leurs dieux : Baal-Zeboub (Belzébuth) en Syrie, Melkart en Phénicie, Zeus Apomyios d’Elide, auxquels on sacrifiait, en les priant bien fort d’aller paître plus loin leurs infects troupeaux. Le Moyen-Age les croyait nées de la crotte, ressuscitées de la cendre, et les voyait sortir de la bouche du pécheur. Du haut de sa chaire, saint Bernard de Clairvaux les foudroyait par grappes avant de célébrer l’office. Luther lui-même assure, dans une de ses lettres, que le Diable lui envoie ses mouches qui “ "conchient son papier” ".

Aux grandes époques de l’empire chinois, on a légiféré contre les mouches, et je suis bien certain que tous les Etats vigoureux se sont, d’une manière et de l’autre, occupés de cet ennemi. On se moque à bon droit – et aussi parce que c’est la mode – de l’hygiène maladive des Américains. N’empêche que, le jour où avec une esquadrille lestée de bombes DDT ils ont occis d’un seul coup les mouches de la ville d’Athènes, leurs avions naviguaient exactement dans les sillage de saint Georges.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Pierrac le Dim 12 Juil 2015 - 21:58

Cher Tam,

Ce petit texte est beau et drôle à la fois : que demander de plus ? Je ne connaissais pas l'auteur, je confesse. Je m'empresse alors de le faire découvrir à d'autres !

Pierrac
avatar
Pierrac

Messages : 974
Date d'inscription : 19/02/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Invité le Lun 13 Juil 2015 - 6:45

Pierrac a écrit:Cher Tam,

Ce petit texte est beau et drôle à la fois : que demander de plus ? Je ne connaissais pas l'auteur, je confesse. Je m'empresse alors de le faire découvrir à d'autres !

Pierrac

Dans le registre du récit de voyage, le ton est rarement aussi lyrique que chez Nicolas Bouvier. Je te recommande L'Usage du Monde et le Poisson Scorpion pour commencer, mais toute son œuvre mérite amplement le détour.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  pascer le Lun 13 Juil 2015 - 10:27

En ce mois de juillet, je lis Faulkner, Plath et Gracq.... J'ouvre simplement une page et je me laisse bercer simplement par leur prose... Rolling Eyes
avatar
pascer

Messages : 1021
Date d'inscription : 03/02/2012
Localisation : West End

http://www.johnsteedsflat.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Pierrac le Lun 13 Juil 2015 - 10:56

Tam a écrit:
Dans le registre du récit de voyage, le ton est rarement aussi lyrique que chez Nicolas Bouvier. Je te recommande L'Usage du Monde et le Poisson Scorpion pour commencer, mais toute son œuvre mérite amplement le détour.
J'ai pris note du conseil : apparemment nous en avons quelques un à la maison !

pascer a écrit:En ce mois de juillet, je lis Faulkner, Plath et Gracq.... J'ouvre simplement une page et je me laisse bercer simplement par leur prose... Rolling Eyes

J'avais essayé, plus jeune encore que je ne le suis, et ce n'est pas peu dire, de lire Le bruit et la fureur : j'avais trouvé le style impénétrable, je n'en comprenais goute, et n'y voyais rien, ou l'inverse, je ne sais plus ...
Bref ! Tu me donnes envie d'essayer de nouveau !
avatar
Pierrac

Messages : 974
Date d'inscription : 19/02/2014
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Onkel pitsch le Sam 18 Juil 2015 - 2:04

Dans un genre cru, et formateur aux idées non reçues, j'ai véritablement aimé le livre de Yves Paccalet..." L'humanité disparaîtra, bon débarras ! "
Auteur qui a bien bourlingué et qui nous livre une part de sa vérité, et un peu de la nôtre.
Comme un bestweiler..
âmes sensibles s'abstenir.

Mon vrai livre de chevet, celui qui m'apaise quand je suis de mauvaise humeur.. ( Je devrais le lire plus souvent).. Dans l'immense et incontournable bibliothèque " La Pléiade ", les oeuvres complètes du poète René Char.
"Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais une ruche,.. Je m'envolais avec toutes mes abeilles et tout mon miel aux sources de l'altitude".
"Nous sommes pareil à ces crapauds, qui, dans l'austère nuit des marais, s'appellent et ne se voient pas".
Onkel


Dernière édition par Onkel pitsch le Jeu 23 Juil 2015 - 23:29, édité 1 fois
avatar
Onkel pitsch

Messages : 2021
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Surcouf le Sam 18 Juil 2015 - 16:41

pascer a écrit:En ce mois de juillet, je lis Faulkner, Plath et Gracq.... J'ouvre simplement une page et je me laisse bercer simplement par leur prose... Rolling Eyes
cheers  Tu lis quoi de Faulkner? Tu es dans le comté de - attention... - yoknapatawpha?
avatar
Surcouf

Messages : 5506
Date d'inscription : 08/03/2010
Localisation : XIIIe

http://amarezzahi.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Frederick Hoepnick le Sam 18 Juil 2015 - 22:56

Onkel pitsch a écrit:Dans un genre cru, et formateur aux idées non reçues, j'ai véritablement aimé le livre de Yves Paccalet..." L'humanité disparaitra, bon débarras ! " ...

Je connais le personnage. Je n'ai pas lu le livre mais j'adore le titre.
Nous squattons la place depuis, à la louche, 2,8 millions d'années.
Les locataires précédents ayant occupé les lieux environ 240 millions d'années,
nous pouvons légitimement espérer durer aussi longtemps que ces aimables lézards.
À moins qu'une comète ne vienne troubler la fête avec ses gros sabots,
nous avons ainsi de la marge pour acheter des chaussures, des cravates, des chemises
et des Aston-Martin.

PS. Toi qui es un homme épris d'horizons maritimes, mon oncle,
je te recommande la lecture d'un petit livre fascinant : "Carnets du Cap Horn" de Pierre Stéphan.
Ce sont les souvenirs d'un capitaine de 4 mâts qui faisait la route de l'aluminium au début
du XXème siècle. Lors d'un gros grain, il ne faisait pas bon monter à 40 mètres au-dessus du pont
pour carguer la toile rugueuse et gelée de ces prodigieuses cathédrales de 90 mètres de long.
C'était un autre monde, une autre planète, d'autres hommes ; c'était il y a des millions d'années.
avatar
Frederick Hoepnick

Messages : 306
Date d'inscription : 16/10/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Onkel pitsch le Dim 19 Juil 2015 - 15:10

Merci Fred pour la recommandation ! Je vais me le procurer dés que possible.
avatar
Onkel pitsch

Messages : 2021
Date d'inscription : 24/04/2012
Age : 49

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  boris le Jeu 23 Juil 2015 - 7:49

Je me suis replongé dans la Comédie Humaine. Je suis qu'au début du voyage mais je vais essayer de ne pas descendre en route comme la dernière fois.
Quel plaisir de retrouver tous ces personnages qui prennent vie au fil des pages et ce style riche, coloré mais sans maniérisme.
avatar
boris

Messages : 458
Date d'inscription : 18/02/2011
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  davidoff1204 le Jeu 20 Aoû 2015 - 10:44

Un privé à Babylone de Richard Brautigan. Je connaissais l'auteur de réputation mais je ne l'avais pas encore lu.
Dans ce livre, il pastiche à gros traits le polar et ses passages obligés.
Le "héros" est un détective paumé, trop fauché pour avoir des balles dans son pistolet, propice à l'onirisme et complètement dépassé par les événements.
Bref, cela se lit avec avidité et je vais sans doute enchaîner avec La pêche à la truite en Amérique.
avatar
davidoff1204

Messages : 3066
Date d'inscription : 20/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Surcouf le Jeu 20 Aoû 2015 - 12:58

Excellent livre, j'avais adoré (la différence entre une p... et une enveloppe). Si tu aimes ce type de pastiche, il y a également Pulp de Bukowski.
avatar
Surcouf

Messages : 5506
Date d'inscription : 08/03/2010
Localisation : XIIIe

http://amarezzahi.tumblr.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  sherlock le Jeu 20 Aoû 2015 - 14:08

davidoff1204 a écrit:Un privé à Babylone de Richard Brautigan. Je connaissais l'auteur de réputation mais je ne l'avais pas encore lu.

Je n'ai pas lu (pas encore) "un privé..." mais "la pêche à la truite..." a été emblématique pour toute une génération, avec "Do it", de Rubin, et dans un genre différent "Howl kaddish" de Ginsberg.
avatar
sherlock

Messages : 6818
Date d'inscription : 26/06/2011
Localisation : 221b Baker Street SW1 London

http://www.canevet.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  davidoff1204 le Jeu 20 Aoû 2015 - 14:53

Surcouf a écrit:il y a également Pulp de Bukowski.
J'en ai lu plusieurs de lui mais celui-ci non. Possible que je l'ai déjà acheté, cependant.
avatar
davidoff1204

Messages : 3066
Date d'inscription : 20/07/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la table de nuit...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum